Betclic
Actualités

Mercato – Arjen Robben critique tous les départs vers la Chine

Depuis quelques mois, nous assistons à de plus en plus de départs de grands noms vers la Chine (Tevez, Hulk, Obi Mikel, Witsel, Oscar, etc …). Le potentiel financier du championnat chinois apparaît comme la principale arme de persuasion, proposant des salaires 2 à 3 fois supérieurs à ceux des clubs européens, et même des plus grands. Cela n’a pas manqué de faire réagir un ancien de la maison en la personne d’Arjen Robben, qui vient tout juste de prolonger au Bayern Munich, rejetant ainsi des offres en provenance du pays de Mao.

Pour Robben, Chine rime avec fin de carrière

C’est dans les colonnes du Telegraph que l’ancien pensionnaire de Stamford Bridge a tenu à s’exprimer sur ce phénomène qui affecte de plus en plus le football européen, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il ne cautionne pas les choix de ceux qui rejoignent les rangs de la Chinese Super League.

« Un transfert vers la Chine est quelque chose de vraiment étrange, c’est tout simplement reconnaître que votre carrière est terminée. Moi je veux continuer à jouer au plus haut niveau le plus longtemps possible. Je ne comprends pas les joueurs qui vont en Chine à l’âge de 27 ou 28 ans. Ces gars sont au sommet de leur carrière. C’est vraiment du gaspillage. Vous n’avez qu’une seule carrière. En revanche, je comprends un peu plus les joueurs étant dans la trentaine. »

Oscar

L’ex-brésilien de Chelsea posant avec son nouveau maillot du Shanghai SIPG.

Outre le côté sportif, le néerlandais n’a pas manqué de s’offusquer de l’aspect financier du championnat chinois, et on peut difficilement aller à son encontre quand on sait qu’Oscar touche désormais environ 450 000 € par semaine dans son nouveau club du Shanghai SIPG.

« Ce qui est entrain de se passer avec la Chine est complètement fou, ils envoient des chiffres dingues. L’argent en jeu est tellement démesuré que c’est la dernière chose à considérer. Ils vous offrent peut-être quatre, cinq, voir six fois ce qu’un gros club pourrait vous offrir mais ce n’est jamais l’agent qui m’a fait bouger. »

Forcément, cela nous rassure de voir que certains joueurs arrivent refuser de telles chiffres pour favoriser le côté sportif, même si bien évidemment, ils ne sont déjà pas à plaindre.